Grampians Park

Ça y est, après 3 mois à prendre racine à Berri, je me barre !!!

Je bricole ma voiture, répare les « deux ou trois » problèmes mécaniques, électriques… Bref je m’improvise Mc Gyver Junior (sisi, je démarre ma voiture avec une pomme de terre, et j’écoute de la musique avec un trombone et un coquillage !! ) Non je fais juste en sorte que ma poubelle titine puisse avancer, en espérant que le joint de culasse ne se face pas la malle pendant mon road tripe ! (ce qui n’est pas gagné, mon pot d’échappement fume plus que Bob Marley ou n’importe qu’elle nana avec Rocco sans vaseline)
Faut croire que j’suis bricoleur, j’ai même réussi à faire baisser sa consommation, est pas qu’un peu, j’suis enfin passé sous les 10L/100 (8,5L pour être précis ! ) HiiiHaaaaa !!
Ajoutez à ça, un ouvrage en bois à faire pâlir un menuisier pour poser mon matelas à plat et faire plein de rangement dessous, un « soundsystem » made in rafmouttelabrocantedesboissauvagesdeluxe (qui soit dit en passant doit fait vraiment plaisir, y compris pour organiser des soirées plage/bush/parking improvisées), une pincée de sel et un peut de sucre en poudre … Heu non ça c’est pour le pudding…
Bref, me voila tout seul sur la route, en direction des Grampians, avec un temps plutôt correct au début, même presque chaud le jour d’arrivé… Bon après forcement, ça se rafraichi (c’est pas drôle sinon).

Mon tripe au Grampians commence très bien, tellement impatient de partir, et super organisé que je suis, je pars en tapant « Grampians park » dans googlemap sur mon téléphone, ce qui me mène… au panneau « Grampians park » à l’entrée… et la… instant fragile… une légère lueur de lucidité… Je suis au beau milieu des montagnes, pas une once de réseau, je n’ai évidement rien préparé du tout, à par le nom des montagnes, je ne connais rien (comme si un chinois venais visiter les Alpes, en plus petit quand même, faut pas exagérer, on touche pas à mes belles Alpes, non mais ! ) et en plus il fait quasi nuit
« Hoo le C** !!! »
Sisi, vous pouvez, remarquez, on peut difficilement faire pire quand même, aller, j’ai bien mérité ma médaille pour le coup…
Du coup j’arrive a tâtons, à récupérer un peu de réseau et à trouver un premier « campsite » gratos, occupé par une bande d’indigène, oups, une famille Australienne, pas super contente de voire un touriste qui veux dormir… bon ils sont quand même bien cool, le padré me montre le chemin vers d’autre campsites.
J’installe donc ma Rolls à coté de deux jeunes Australien avec qui je discute un bon moment avant de m’écrouler dans mon lit king size.
Par la suite je changerais de spot pour dormir pour un autre avec du réseau (toujours plus sympa pour discuter avec les potes quand t’es tout seul et qu’il fait nuit à 18h)
Manque de bol, c’est le week end de Pâque… du coup 4 jours remplis de touristes…
Du coup j’ai pris mon temps, pépère, j’ai pris les chemins les plus difficiles (en espérant être un peut plus tranquille) mais ces Australiens ont tout prévu… ils ont fait d’autre chemin plus facile pour les chinois en costard (sisi j’en ai vu) et ou en ballerine (vu aussi), du coup, les sommets sont noirs de monde, mais bon, les ballades sont plutôt sympa, un peut tropicaux sur les bords, ça fait du bien ! 🙂

Premier jours les Mackenzy Falls, chutes d’eau plutôt sympa, suivi d’une ballade vraiment chouette au bord de la rivières du même nom (plutôt logique…)
Ensuite, je ferais les Pinnacles, Mt William etc, je vous laisserais voir en photo, j’vais pas épiloguer 😉
Je partirais des Grampians sous la pluie.
En bref, j’ai beaucoup aimé, c’est des montagnes vraiment jolie, avec de beau sentier, et le tout en « miniature » c’est-y pas mignon. Le villages centrale est tout petit, et les kangourous y font des bons nuit et jour, ils empreintes les routes, les park… Ils font partit de votre quotidien, c’est plutôt atypique et rigolo à voir.
J’ai aussi eu l’occasion de voir une éclipse de lune totale 🙂
J’y reviendrais en été, pour pouvoir dormir en haut des mont à la belle étoile, voire d’autre cascades qui était à sec au moment où je les ai vue.

J’vous laisse, j’vais garer mon carrosse !

Moutte

Written By
More from Moutte

Mont Blanc Circuit

Incontournable, mythique, le tour du Mont Blanc t’amèneras dans 3 pays différents,...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *